Résolution du Parti socialiste: tolérance zéro vis-à-vis des violences faites aux femmes

Résolution parti socialiste violences femmes
[Breaking news] Le Parti socialiste n'est pas mort.
Si si, je te jure.
Mais bon, je te vois venir: il est inaudible, on l'entend pas, il ne propose rien, il est en congrès permanent, il ne sert plus à rien, c'est rien qu'une bande de clowns, on n'y croit plus, on nous a déjà fait le coup, le PS est mort, blablabla [liste non exhaustive de ce qu'on peut lire un peu partout - ndla].

Qu'importe la critique permanente ou les doutes légitimes, je suis au Parti socialiste et je compte bien y rester. 

Évidement, ce serait mentir que de dire que l'ambiance est sereine, que l'avenir est rose (le jeu de mots, tu l'as?)... Mais, à titre perso, je préfère être à bord d'un navire qui tangue pour l'empêcher de couler que de le regarder tanguer depuis la rive.

Et figure-toi que même si parfois il m'agace (euphémisme), mon parti, il est des moments où j'en suis plutôt fière. Et là tout de suite maintenant, c'est le cas.

Bouge pas, je te raconte.

Samedi dernier, à l'occasion de la journée nationale de lutte contre les violences faites aux femmes, nous nous sommes réuni-e-s avec une quinzaine de camarades et plusieurs secrétaires nationaux à Solférino (laisse tomber ta mauvaise blague sur la vente du siège du PS, c'est surfait) pour réfléchir ensemble sur la refondation de notre parti et plus particulièrement sur une révision complète, en long, en large et en travers, de la question de l'égalité entre femmes et hommes dans nos instances, dans nos pratiques, dans notre mode de fonctionnement.

Parce que bien que nous nous soyons collectivement demandé où était le PS pendant l'affaire Weinstein, le scandale de l'affaire Thierry Marchal-Beck l'a sorti de ce qui ressemblait à une torpeur un peu malvenue (euphémisme).

Et mardi dernier, à l'occasion d'un Bureau National, le Parti socialiste, certes claudiquant, certes fatigué, certes un peu ruiné, a quand même été capable d'adopter la résolution suivante à l'unanimité (laisse tomber ton "mieux vaut tard que jamais", ça a déjà été fait):

Au boulot, camarades!

J'ai envie d'y croire.

Vous aimerez aussi

3 commentaires

  1. 0 commentaires ...
    Décidément le socialisme ne fait plus recette...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Où avez-vous vu du socialisme là-dedans ? On est dans le féminisme "de salon", tendance Molière (celui des Précieuses…).

      Supprimer
  2. et plus particulièrement sur une révision complète, en long, en large et en travers, de la question de l'égalité entre femmes et hommes dans nos instances, dans nos pratiques, dans notre mode de fonctionnement.

    Passionnant et surtout d'une urgence absolue...

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise