26/12/2012

Vivement la retraite! Hein les filles?

femmes retraites
Allez les filles, courage on y est presque!

Selon Les Echos hein...

Et ce serait même une "bonne nouvelle".

Jugez par vous-mêmes. 
"Bonne nouvelle pour l'égalité entre les sexes. Les écarts de niveaux de retraite entre les hommes et les femmes vont fortement se réduire au cours des prochaines années. C'est en tout cas ce que prévoit une étude récente de la Caisse nationale d'assurance-vieillesse (CNAV), qui porte sur le régime de base des salariés du secteur privé". 
"fortement se réduire"... C'est à dire?
C'est à dire qu'aujourd'hui, les retraites des femmes sont inférieures de 33% à celles des hommes.
Et dans 20 ans (à moins qu'on ne découvre entre temps une autre prédiction de fin du monde), cet écart sera réduit à 24%.

Donc, si je comprends bien, les pensions de retraites des hommes et des femmes devraient être équivalentes dans 60 ans.

Et malgré les majorations de durée d'assurance dont les femmes bénéficient (2 années par enfant), cela ne suffit pas combler l'écart.
Les explications, on les connaît. Elles sont historiques, et socioculturelles

Toujours est-il que cet héritage pèse lourd et est un vrai boulet pour les femmes.

Et en 2029, selon la CNAV, les différences entre les pensions s’expliqueront "principalement par une moindre rémunération des femmes au cours de la vie active".


Réjouissons-nous je vous dis puisque Les Echos clament haut et fort que c'est une bonne nouvelle... Concluant pourtant leur article ainsi:
"Du côté des hommes, au contraire, la situation va se dégrader. [...] Amélioration pour les femmes, dégradation pour les hommes… Globalement, l'écart de niveau de pension entre les sexes ne sera plus que de 24 % à la fin de la prochaine décennie. Pour ces générations, le fossé s'expliquera, en quasi-totalité, par les inégalités salariales. Inégalités qui, elles, persistent".
Donc pour résumer: Les Echos nous annoncent une bonne nouvelle pour l'égalité des sexes en début d'article mais concluent part un constat plus sombre pour les hommes.

J'ai dû louper un truc.

11 commentaires:

  1. En fait c'est du nivellement vers un niveau moins élevé mais plus elevé :p pour mettre tout le monde d'accord.

    Cf les salaires chinois "cotiers" qui sont au niveau du mexique , et donc supérieur à une partie de l'UE , et bientot au niveau UE/UE dans 6 ou 8 ans. Tout depend de leur hausse et de la baisse chez nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça... J'avais bien compris...
      Du coup, je cherche toujours la bonne nouvelle annoncée par Les Echos

      Supprimer
  2. Vous avez oublié un autre écart qui, ces dernières décennies, a tendance à se réduire fortement jusqu'à n'être déjà presque plus perceptible : c'est celui entre les niveaux de culture. Si on laisse encore un peu travailler conjointement les professeurs (pardon : les enseignants) et les parents, bientôt nous serons rigoureusement tous aussi décérébrés les uns que les autres.

    Et vive l'égalité, ma mère, vive l'égalité !

    RépondreSupprimer
  3. "Du côté des hommes, au contraire, la situation va se dégrader".
    C'est une manière de présenter les choses bien perverse qui a sans doute pour but de présenter les femmes comme responsables des problèmes dit "masculins" (pour ne pas changer).
    En fait les retraites des femmes ne vont pas augmenter mais celles des hommes diminuer. D'où au final la différence d'écart.
    Il aurait fallu écrire (pour être honnête), "la retraite des hommes va diminuer mais comme celle des femmes ne peut pas faire de même sinon les vieilles seront obligées de mendier dans la rue, on n'y touchera pas".
    Et pas nous faire le coup du "Chouette ! L'égalité est en marche les nénettes ! Bon, les hommes y perd, hein ! Mais c'est ce que vous voulez, non ?.....

    Non mais, l'arnaque ! Juste fait exprès pour énerver les masculinistes et faire rentrer la tête dans les épaules aux féministes. Sauf qu'on n'est pas des quiches même si c'est ce dont ils sont (bêtement) persuadés.

    RépondreSupprimer
  4. En fait, le scandale c’est « qu’à travail égal », suivant que l’on soit un homme où une femme, on ne touche pas le même salaire, et donc obligatoirement pas la même retraite, puisque que celles-ci sont basées sur les 25 meilleures années de salaire…Mais un deuxième facteur vient aggraver cette première discrimination. Car dans notre société actuelle, c’est encore une majorité de femmes qui « sacrifie » leur travail pour rester à la maison où travailler à temps partiel, pour « s’occuper des gosses »…(Cf Fabius par rapport à Ségolène)…Ces femmes ont donc une assiette de cotisation réduite pour le calcul de leur retraite, mais aussi une durée d’assurance réduite du fait d’une durée de travail inférieure.
    La revendication de l’égalité hommes-femmes qui est tout à fait justifiée dans le domaine du salaire, se heurte encore à des réticences dans le monde du travail, réticences qui rencontrent malheureusement parfois un écho favorable de la part de certains responsables syndicaux qui en sont resté à une conception machiste et totalement arriérée de l’activité syndicale…
    Alors, je pense qu’on est encore loin de l’intégration de la reconnaissance de l’égalité hommes-femmes dans tous les domaines de la société…Personnellement, je pense que ce sujet est beaucoup plus important que le mariage pour tous, et que cette réflexion sociétale qui fait appel à une véritable révolution des mentalités, pouvait peut-être constituer un fil conducteur de l’action du gouvernement pendant le quinquennat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je suis d'accord même si je pense que se battre pour légalité F-H n'empêche pas de se battre en même temps pour le mariage pour tous.

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Vivement l'Egalité! Et qu'on en finisse avec cette connerie qu'est la galanterie!
    [C'est pour rire, hein les filles, ok? Merci]
    J'avais envie. ;-)

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise